Envie de participer ?

D'HIER A AUJOURD'HUI
Depuis sa création, elle n'a connu que deux interruptions dues aux guerres de 1914-1918 et 1939-1945.

Huit présidents se sont succédés à la tête du club vert et noir :
Ferdinand DETOMASI, François BATTENTIER, René VEYRAT, Humbert GUERRAZ, Philibert BRAILLON, André BERARD, Michel DURET, Michel OLIVETTO
 

Ferdinand DETOMASI

 

François BATTENTIER

 

René VEYRAT

 

Humbert GUERRAZ

photo-braillon1.jpg

 

 

Ferdinand
DETOMASI

 

François
BATTENTIER 

 

René
VEYRAT

 

Humbert
GUERRAZ

Philibert
BRAILLON

André
BERARD

Michel
DURET

Michel
OLIVETTO

L'histoire de l'USM est jalonnée de beaux succès. Citons :

  • La vingtaine de titres de champion des Alpes.
  • Des participations significatives aux phases finales des championnats de France : 
    • Finaliste contre Capdenac en 1933,
    • Demi-finaliste contre Villelongue en 1967,
    • Quart de finaliste contre Lespignan en 1975 qui a permis la montée en 3ème division.
    • Puis l'année suivante la montée en Fédérale 2.
    • Une occasions perdues contre La Teste en 1978 et contre Lannemezan en 1987.
    • Juniors Ballandrade finalistes contre Garazi en 1998,
    • Juniors Reichel demi-finalistes contre Lombez-Samatan en 1999,
    • Equipe première demi-finaliste contre Lons le Saunier en 2000. 
    • La montée en Nationale 1 en 2000 par la victoire sur Châteauneuf du Pape - Orange.
    • Finaliste en Fédérale B en 2008 contre Castanet.
    • L'USM retrouve la fédérale 1 en 2008. 
    • Une dernière montée en Fédérale 2 en 2016.
    • Finaliste en Fédérale B en 2019 contre Villefranche de Lauragais
  • Cinq titres de champion de France
    • 1966 : Troisième série contre Capvern,
    • 1982 : Fédérale B contre Lannemezan,
    • 1985 : Fédérale B contre La Teste,
    • 1997 : Cadets contre Bizanos.
    • 2013 : Bélascain contre Saint Gaudens

Réception des champions de France 1966 à l'Hôtel de Ville

Réception des champions de France 1966 à l'Hôtel de Ville

 

 

La longévité sereine du club, ses réussites, son ascension ne sont pas fortuites. Quelques raisons les expliquent :

  • L'USM est fortement ancrée dans sa ville (USM, le club de la citadelle), dans son canton (USM, le club des vignerons) et dans la Combe de Savoie, au pied de la Savoyarde.
  • La formation des jeunes est depuis toujours la préoccupation majeure du club.
  • La fidélité aux couleurs vert et noir est une règle d'or. On peux citer Pierre PERRIER qui a connu de nombreuses montées. Emmanuel MAQUEDA, capitaine pendant de longues années. Dominique GIRARD-REYDET qui a évolué dans le groupe joueur pendant plus de 25 ans. Christophe MIOTTO ou actuellement François DESIRE qui sont des symbôles de cette fidélité.
  • Les éducateurs ont toujours su tirer le maximum des joueurs. Georges CAMBRES, André LOZAT et George RONCHAIL sont des exemples.
  • Les dirigeants constituent un groupe d'une trentaine de passionnés, dévoués, soucieux de la bonne marche du club.
  • La nouvelle Maison du rugby, l'œuvre de tous, et singulièrement de Michel BENAY, permet un gain financier appréciable. Elle a révélé à tous les talents culinaires hier de Claude CROZET et de Gilbert NAJAR, aujourd’hui d’Eric GUGLIELMI et de Joseph SERRA
  • Les partenaires fidèles et généreux apportent leur soutien déterminant. Le club voudrait voir s'étoffer leur groupe, tant il est vrai que l'USM est un excellent ambassadeur de notre région dans la France entière.

Ces raisons sont aussi les fondements de l'avenir raisonnablement ambitieux de l'USM.